FIGUREZ-VOUS… QUE DES LOGIQUES DE SOINS HOSPITALIERS REPENSEES PEUVENT SUSCITER CERTAINES FORMES D'AUTONOMIE JUSQUE DANS LA GRANDE FRAGILITE

FIGURE DU MOIS NOV

Agathe Camus, philosophe, s’est intéressée aux conceptions de la santé et de l’autonomie mobilisées dans les prises en charges hospitalières de personnes âgées « fragiles » et/ou polypathologiques. Elle a exploré les significations de ces deux notions et la façon dont elles s’entremêlent dans les pratiques et les discours médicaux sur la base d'un matériau empirique récolté lors d’observations de terrain en service hospitalier de médecine interne.

Appuyé sur la mise en dialogue des conceptions médico-philosophiques des états de santé et de maladie de G. Canguilhem et de K. Goldstein, son travail a montré que les situations de fragilité gériatrique et de polypathologie sont encore largement abordées à l’aune de grilles de lecture qui opposent sans nuance santé et maladie, autonomie et dépendance. Elle suggère alors de redonner une certaine latitude aux patient·e·s dans et par le travail de soin, lorsque l'absence de maladie et l'indépendance fonctionnelle ne sont plus l’horizon. La latitude de vie s’appréhende dans une attention élargie à la vie et à la santé dans toutes leurs dimensions, non seulement biologique mais aussi sociale et existentielle. La visée d’une telle latitude suscite des logiques de soin et d’accompagnement différentes, élargies : « holistiques », elles s'affranchissent d'une approche par pathologie ; plurielles elles étendent les points de vue au-delà de la sphère strictement médicale. Elle a alors déployé une interrogation philosophique montrant comment donner corps à des formes de santé et d’autonomie(s) qui demeurent chez ces patient·e·s, à partir de ce qui leur importe, ce à quoi elles tiennent, aux relations dans lesquelles elles s’insèrent, etc. Ces analyses invitent à repenser les logiques de soins hospitaliers pour davantage intégrer les patient·e·s et celles qui participent à leur quotidien dans les décisions médicales et la prise en charge à l'hôpital.

 

Agathe Camus, post-doctorante en philosophie, Projet EPIPHINORE n°ANR-20-CE36-0007-01, laboratoire SPHERE UMR 7219, Université de Paris/CNRS

  • Camus, A., « Quelle santé et quelle autonomie à la fin de la vie ? Ressources philosophiques pour une approche plurielle de la santé », dans Sarah Carvallo (dir.), Fins de vies plurielles. Mourir en démocratie, Presses Universitaires de Franche-Comté, 2021

  • Camus A., Une « certaine latitude ». Santé et autonomie dans la décision médicale et la relation de soin en médecine interne, thèse de doctorat en philosophie sous la direction de Marie Gaille, laboratoire SPHERE UMR 7219, soutenue publiquement à l’Université de Paris le 3 juillet 2019. Disponible sur HAL https://hal.archives-ouvertes.fr/tel-02653546 

  • Camus, A., « Penser ensemble santé et autonomie ? Normativité, latitude de vie et pouvoir d’agir », Strathèse, 7/2018, dossier « Normes et normativités », Strasbourg, Presses universitaires de Strasbourg